Ce qui se repose
2008-2020
Photographies, vidéos et éditions


« Pendant un bref instant tout de finesse,
quelque chose de doux traversa mon corps exténué.
»
Werner Herzog, Sur le chemin des glaces.

Ce qui se repose est un retour dans le village natal de ma mère dans les Pyrénées, qui prend la forme de deux éditions, une vidéo, et d'une série de diapositives. À partir de trois promenades que je fais sur différents temps, j'aborde les questions de remémoration et de réitération. Pour chaque temps d'exploration, je choisis un dispositif photographique différent, qui me permet de questionner la présence/absence du corps. Pour Dans la neige (2008), je choisis un appareil qui, tenu au niveau du ventre, concentre le regard vers l'intérieur et apprivoise le langage du lieu. Le dispositif frontal utilisé dans Le pic entre deux ports (2009-2011), redresse ma posture, me plaçant dans un face-à-face avec le paysage photographié. Dans L'inventaire (2015), deux caméras, détachées du corps, me filment découvrant et manipulant les objets ayant appartenu à ma mère. Je termine ce projet avec Clore (2020), vidéo d'un enterrement symbolique, accompagné de l’édition (en cours) Cinq jours avec ma mère. Ces multiples procédés me donnent la liberté d’établir une distance physique et mentale avec mon passé, pour mieux en combler les failles et fabriquer ce modeste monument.